Les Bassins de Lumières ouvrent exceptionnellement leurs portes jusqu’à 19h pour les vacances de la Toussaint. L’occasion de découvrir les créations numériques et immersives du plus grand centre d’art numérique au monde.

Programme long : « Gustav Klimt, d’or et de couleurs »
Pour leur ouverture, les Bassins de Lumières traversent un siècle de peinture viennoise et proposent un regard original sur Gustav Klimt et ses successeurs à travers des portraits, paysages, nus, couleurs et dorures.
Klimt s’impose à la tête de la Sécession viennoise, un courant qui aspire à régénérer l’art en profondeur : il ouvre la voie vers la peinture moderne.
Une création sous la direction artistique de Gianfranco Iannuzzi.

Programme court : « Paul Klee, peindre la musique »
Peintre mais aussi musicien et professeur, l’exposition immersive rend hommage aux gammes picturales de Klee.
Elle entraîne le visiteur au coeur des oeuvres colorées et abstraites de l’artiste allemand.

2 créations contemporaines proposées dans le Cube :
- « Ocean Data », du studio turc Ouchhh, se compose de millions de données pour former une oeuvre unique où formes, lumière et mouvements sont générés à travers un algorithme.
- Avec « Anitya », le collectif bordelais Organ’Phantom retrace l’histoire de la Base sous-marine.

Informations Pratiques

Dates et horaires 
Tous les jours de 10h à 19h (dernière entrée à 18h).

Tarifs
- Plein tarif : 13,5 € I Tarif senior (+ de 65 ans) : 12,5 €
- Tarif réduit (étudiants, demandeurs d’emploi, porteurs d’une carte d’invalidité, porteurs du passEducation) : 11 €
- Tarif jeune (5-25 ans) : 9 €
- Tarif famille (2 adultes + 2 jeunes de 5 à 25 ans) : 40 €Gratuit pour les moins de 5 ans.

Réservation en ligne

Pour l’inauguration des Bassins de Lumières, les artistes Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi présentent leur création "Gustav Klimt, d’or et de couleurs" réalisée à partir d’œuvres de la figure incontournable de la peinture symbolique viennoise. L’exposition numérique présente les œuvres qui ont fait la singularité et le succès de Klimt : sa période dorée, ses portraits et ses paysages. 

Les mécènes